Virginie Calmels, en 5 étapes

Basilique St Seurin (Bordeaux)

A Bordeaux, ma ville natale, c’est un retour aux sources. Après l’avoir quittée pour poursuivre mes études et travailler, aujourd’hui j’y reviens. Aux côtés d’Alain Juppé, comme 1ère adjointe, je retrouve les lieux de mon enfance. J’habite à quelques mètres de la Basilique St Seurin, où j’ai été baptisée. Tout près, l’Ecole du Bon Pasteur, où j’étais en maternelle et au CP. J’ai encore en mémoire un spectacle de fin d’année où je dansais en déesse grecque, avec une couronne dans les cheveux. Aujourd’hui, j’ai troqué le pagne contre le costume d’ambassadrice. En boostant l’attractivité de Bordeaux, de nouvelles entreprises s’installent. Bilan: près de 8 000 emplois nets en 2016!

La Seine (Paris)

J’ai lancé mon parti comme on largue les amarres! A bord de la péniche « La Balle au bond », sur les bords de Seine. « Droite Lib », c’est l’étendard qui porte mes idées et la direction que j’entends donner à mes actions futures. Une mouvance libérale, populaire, humaniste, progressiste et pro européenne. Avec mon profil atypique d’ancien chef d’entreprise, engagé en politique, je souhaite fédérer les vrais libéraux populaires. Il est temps de faire souffler un vent libéral sur la France, en réduisant la place de l’Etat. en décentralisant, en faisant baisser la dépense publique… au service de la création de richesse pour tous. Vous pouvez compter sur moi pour donner ce cap!

Amsterdam (Pays-Bas)

Ce n’est pas faire offense à mes amis néerlandais, mais la cuisine n’est pas leur fort… J’ai travaillé avec les Hollandais à trois reprises et j’ai même vécu à Amsterdam. Donc, j’ai pu tester. D’abord dans une startup, comme Directrice Financière, puis à Canal +, et enfin chez Endemol, lorsque j’étais PDG France et DG monde. Et j’avoue le duo sandwich-lait dans les déjeuners de travail est indigeste. En revanche, Amsterdam est une ville très agréable et très cosmopolite. Les gens aiment flâner sur les berges des canaux de la ville, comme l’Herengracht. Au fait, si vous voulez faire du bien à vos papilles, allez au Péking Duck. C’est un de mes restaurants préférés. Il est… Chinois!

126, rue de l'Université (Paris 7ème)

La recomposition politique qui s’opère est très intéressante. On a élu un homme, un Président, qui démarre plutôt bien. Et je me retrouve dans ce rajeunissement, ce souffle porté par la société civile. D’ailleurs, il y a deux ans, j’aurais voté la loi Macron si j’avais été parlementaire. Néanmoins, dans le cadre des législatives, je reste fidèle à mes convictions et je continue de soutenir nos candidats car ils portent le meilleur projet. Plus de liberté pour les entreprises, moins d’Etat dans certains secteurs, un Etat plus fort sur le régalien. Les électeurs peuvent choisir un projet pour ce deuxième tour. Oublier l’Assemblée Nationale serait suicidaire pour le pluralisme et notre démocratie.

Marne la Vallée (Seine et Marne)

Imaginez, avoir comme terrain de jeu professionnel une entreprise comme Disneyland Paris!  Quand j’étais Présidente du Conseil de Surveillance, j’étais au plus près de ce royaume de la création, qui est l’un des plus gros employeur de la région. J’ai même pu pénétrer dans les coulisses des parcs de Marne-la-Vallée. Il y a un entrepôt unique. Pareil à une immense penderie où sont rangés tous les costumes des « cast members ». Et quand on a une fille fan de la Reine des Neiges, et un garçon qui rêve de Peter Pan, j’avoue, la tentation est très forte!