Jean-Paul Delevoye, en 5 étapes

Bapaume (Pas-de-Calais)

Lorsque j’étais Ministre de Jean-Pierre Raffarin, il m’appelait « son géant des Flandres ». Mais, avant de monter à Paris, du haut de mes 1 mètre 93, c’est à Bapaume que j’ai grandi. Je suis né dans le lit de mes parents! Et j’ai un attachement fort à cette ville, dont j’ai été maire pendant 30 ans. J’y ai construit ma vie personnelle et publique. C’est le cœur de la plaine d’Artois, constellée de cimetières, mémoires des batailles qui y ont eu lieu. La résonnance patriotique et républicaine est très forte. On est uni par le souvenir et la souffrance. Nos ancêtres se battaient pour défendre des espérances. Aujourd’hui, face à la souffrance sociale, ne tombons pas dans le piège du Front National.

99, rue de l'Abbé Groult (Paris 15ème)

Au départ, je soutenais Alain Juppé. J’avoue que je ne croyais pas au programme de François Fillon, mais je rêvais en secret d’un second tour Macron/Fillon. Pourquoi ai-je rejoint le candidat d’En Marche? La réponse en deux adresses. Deux rencontres. D’abord, rue de l’Abbé Groult, dans le 15ème arrondissement de Paris, siège de son QG de campagne. L’attente, dans l’anti-chambre, au milieu d’une fourmilière trépidante. Puis, une heure de tête à tête, où nous avons plus parlé d’humanité que de présidentielle. Second déclic, lors d’un meeting à Lille, où j’ai côtoyé son épouse Brigitte. Sincère, authentique, et indispensable. Suite à ces rencontres, j’ai senti un vrai potentiel.

9, place d'Iéna (Paris 16ème)

A mon arrivée place d’Iéna, ma première volonté, en tant que Président du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), a été de l’ouvrir aux citoyens. Suite à une émission de télévision, le Directeur Artistique de Prada tombe sous le charme de ce bâtiment majestueux. Et me permet de rencontrer Mme Prada. Le courant est passé immédiatement. Nous partagions le même goût pour l’esthétique et la dimension sociale. De cet échange est né un accord gagnant-gagnant. La maison de couture italienne organisa des défilés chez nous. Et le CESE trouva une partie du financement pour sa rénovation. Un partenariat transalpin et cousu main!

29, route de Péronne (Bapaume)

La Pharmacie Principale, au 29 route de Péronne, est une adresse clef pour ma femme et moi. En plus d’être une officine, mon épouse en a fait un lieu de rencontres et d’échanges. Pharmacien pendant plus de 30 ans, elle a toujours été à l’écoute. Quant à moi, au début des années 50, c’est un médicament, la pénicilline, tout nouveau à l’époque, qui m’a sauvé la vie. Tout jeune enfant, j’étais en effet engagé dans un processus quasi mortel, quand un médecin audacieux m’a appliqué un protocole inédit, directement « importé » de Belgique. Comme quoi, ne pas s’ouvrir à l’Europe peut nuire gravement à votre santé…

55, Faubourg St Honoré (Paris 8ème)

Je ne suis pas franc-maçon. Je n’ai pas couché et je n’ai jamais rien quémandé! « Tu ne me demandes jamais rien! » me disait Jacques Chirac. Peu après ma nomination comme Ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de l’Aménagement du territoire, je quitte l’Elysée et débarque au ministère. En ce 8 mai 2002, les bureaux sont vides.  Rien, sauf une feuille dans un tiroir. Avec les portables des représentants syndicaux. Je me décide à les appeler pour leur dire que je serais ravi de les rencontrer. Imaginez leur surprise! Je n’ai pas changé, je suis toujours pour le dialogue et non l’affrontement. « Tes colères ne m’impressionnent pas! » avais-je dit à Nicolas Sarkozy.